– littérature

Fictions de rue (8) : L’oeil était etc

 

L’œil était sur nos murs et regardait Caïn.

L’œil était dans la caméra et regardait ses frères.

L’œil était partout.

Et puis un jour, il n’y eut plus rien à voir. 

 

 

fictions de rue 8- Irony et Boe

Londres – Irony+Boe

3 Réponses

  1. Avertie de ce site par J.P. Galibert, je m’empresse de découvrir une autre facette de votre étonnante personnalité. Merci !

    17 janvier 2016 à 10:16

  2. Everardo Monroy

    FICCIONES DE LA CALLE 8
    Por Ella Balaert

    El ojo estaba sobre el muro y lo miraba Cain
    El ojo estaba en la camara y lo miraban sus hermanos
    El ojo estaba por dondequiera
    Y despues, un dia, ya no habia nada que ver…

    14 janvier 2016 à 18:31

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s