– littérature

Fictions de rue (9) : A la croisée des rêves

Fictions de rue - 9. ParisEn rêve il a noué pour elle des écheveaux de fleurs,  il a tissé le fil de son escarpolette, il a dansé dans son sommeil le ressac du plus doux des souvenirs.

Et elle, dans son rêve à elle, longtemps elle a tangué, balancé jusqu’à l’amnésie, jusqu’à l’étouffement, jusqu’au cri muet de la dernière aube.

Alors il a rêvé qu’il se réveillait dans son rêve à elle.

 

(Paris)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s