écrivain

Fictions de rue (19) : Sur la route

Fictions de rue 19

La nuit commençait à tomber. La femme se tenait debout, sur la route, sans un sou, avec sa chemise d’hôpital sous le manteau.

Un camion approcha. Elle ne le héla pas, elle ne manifestait pas non plus l’intention de traverser – pour aller où, du reste, se demanda le chauffeur, en face, n’y a qu’ des champs, et encore des champs. Le camion ralentit. Le conducteur jeta un œil à sa feuille de route. L’homme reprit de la vitesse. Le vent qu’il déplaça en croisant la femme ouvrit son manteau et chiffonna sa longue tunique blanche.

La voiture roulait vite sur la route. Lorsqu’il entrevit la silhouette d’une pâleur  lunaire sur le côté, l’homme força son allure. Il avait reconnu la longue liquette blafarde des hôpitaux.

La femme entendit la moto avant de la voir arriver. Le moteur lancé à fond trouait la nuit de ses crépitements d’étincelles. Elle se boucha les oreilles. L’homme en la dépassant hurla quelque chose à son intention et accéléra.

Le grand cerf avançait lentement sur la route. Arrivé à la hauteur de la femme, il s’arrêta : inclinant ses grands bois devant elle, il l’invita à monter sur son dos.Franck-20Duval-20bis-1-

Ce qu’elle fit.

Paris – FKDL

2 responses

  1. Christine

    Joli🙂

    15 March 2016 at 10:38

  2. Vous êtes une sacré source de texte, et bien jaillissante! je me mets à songer ce que vous feriez face à un mur lépreux, un tas de sable, une motte de boue. Chiche!

    1 March 2016 at 18:44

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s